PLUS DE CONFORT POUR PLUS DE PERFORMANCE

PRÉVENIR ET RÉDUIRE LES TMS

LES OPI SONT-ILS LES FUTURS EPI ? 

Parfait exemple de la volonté d’innover de DESCOURS & CABAUD, la réflexion menée avec les fabricants sur de nouveaux produits : les Outils de Protection Individuelle. Un terme inventé pour nommer les outils qui intègrent dès leur conception des éléments de confort et de réduction des contraintes physiques. Le but est de prévenir les risques à la source pour compléter la protection offerte par les EPI

Nos outils permettent de réduire les risques majeurs dans la construction

Travail en hauteur, poussières, vibrations, etc., les OPI développés ces dernières années par des fabricants comme Leborgne ou Bosch permettent de répondre à ces problématiques. Prenons le cas emblématique du marteau. “Nous avons développé une technologie brevetée qui réduit les vibrations transmises de l’ordre de 40 %” explique Jean-Michel JAILLET, Directeur de clientèle chez Fiskars et Leborgne.

Dans les faits, leur marteau se découpe en trois parties : la tête, une partie métallique entourée de matière molle qui absorbe les vibrations et un manche creux pour atténuer les vibrations résiduelles. “Nous avons travaillé avec l’INRS pour mesurer l’impact de cette innovation et nous avons constaté une réduction de 70 % des œdèmes musculo-squelettiques provoqués par les vibrations”. Une première dans le secteur de l’outillage à main, les efforts se concentrant pour l’instant quasi-exclusivement sur l’outillage électroportatif.

L’électroportatif, c’est justement le fer de lance de Wolfgang GERBAUD, Responsable outillage électroportatif et comptes-clés chez Bosch. Dans sa spécialité, les OPI se développent autour de la thématique des poussières. “Nous ne pouvons plus prescrire un outil sans avoir une solution d’aspiration intégrée : exemple, un aspirateur dédié à un marteau ou à une meuleuse qui capte la poussière à sa source et évite qu’elle ne retombe sur le technicien”.

Pour les responsables Santé Sécurité, ces outils sont une vraie réponse aux problématiques actuelles



Une protection supplémentaire aux EPI classiques comme les masques filtrants. De nouveaux produits qui sont un peu plus chers que les outils classiques. Cependant, les grands groupes du secteur du Bâtiment, à la recherche de solutions pour leurs employés, les ont tout de suite adoptés. Pour Wolfgang GERBAUD, c’est même devenu “une option obligatoire lorsque l’on propose du matériel”.
Les directeurs Santé Sécurité ont également très bien accueilli ces nouveaux équipements “qui proposent une approche sociale, sociétale et une vraie réponse à leur problématique” ajoute Jean-Michel JAILLET.

Aujourd’hui, le marché se développe et ces entreprises travaillent étroitement avec DESCOURS & CABAUD pour classifier ce nouveau type de produit, à mi-chemin entre outil et équipement de protection individuelle. En collaboration avec l’INRS et d’autres organismes, ils participent d’ailleurs à l’élaboration d’une norme qui reconnaîtra les bénéfices des OPI en tant qu’EPI
Celle-ci devrait voir le jour fin 2019.

Henri
EXPERT DES MÉTIERS DE LA CONSTRUCTION

Bientôt des outils connectés pour protéger les travailleurs ?
Dans le secteur de l’électroportatif, les fabricants travaillent sur de nouvelles solutions pour réduire les troubles musculo-squelettiques liés aux vibrations. Dans les prochaines années, de nouveaux systèmes connectés pourraient voir le jour. Grâce à une puce RFID intégrée à l’outil, il sera alors possible de connaître le temps d’utilisation pour un utilisateur donné, mais surtout,  le taux de vibrations qu’il a déjà reçu dans la journée. Une fois le taux maximal prévu par la loi atteint, il ne pourrait alors plus utiliser ces outils.